ūüďé D√©claration liminaire CSA-‚ÄčSD 6 septembre 2023

Déclaration SUD éducation Isère au CSA SD du 6 septembre 2023

  • Pacte enseignant
    Pour SUD éducation, le projet de Pacte est inacceptable.
    Il renforce les inégalités hommes/femmes et les inégalités valides/personnes handicapées. Les hommes dits valides sont plus à mêmes de prendre en charge des missions supplémentaires. Il allonge le temps de travail, alors même que les études montrent que les enseignant·es en France
    travaillent déjà plus de 43h par semaine.
    Enfin il donne un pouvoir démesuré à la hiérarchie, chef·fes d’étalissement et IEN, mais aussi aux directions d’école.
    Pour SUD éducation tous les personnels doivent obtenir de vraies augmentations de salaires. Le Pacte est
    néfaste et SUD éducation encourage les personnels à le refuser.
  • Loi Rilhac :
    Le d√©cret d'application de la loi Rilhac a √©t√© publi√© le 14 ao√Ľt 2023.
    SUD éducation dénonce les nouvelles missions qui vont être imposées aux directrices et directeurs d’école, notamment les responsabilités accrues en matière de protection de la santé et de la sécurité des agent·es, et l'autorité que confère le nouveau décret sur tous les personnels présents dans l’école sur temps
    scolaire...
    Comme l'a sans rel√Ęche r√©p√©t√© SUD √©ducation dans les instances minist√©rielles, les directrices et directeurs d‚Äô√©cole ne veulent pas de toutes ces missions suppl√©mentaires. Au contraire, comme l‚Äôa montr√© l‚Äôenqu√™te minist√©rielle de novembre 2019 men√©e suite au suicide de Christine Renon, les directeurs et directrices demandent davantage de temps de d√©charge et un all√®gement des t√Ęches administratives, d√©j√† trop nombreuses. Si elles et ils ont un besoin de reconnaissance de la part de l'institution, il ne se traduit absolument pas par une volont√© d'exercer une autorit√© sur leurs coll√®gues.
    SUD √©ducation rappelle son opposition √† la cr√©ation de nouvelles hi√©rarchies interm√©diaires dans les √©coles et revendique une organisation coll√©giale dans le cadre du conseil des ma√ģtres et des ma√ģtresses.
    Face à l'idéologie managériale du ministère, SUD éducation réaffirme que ce sont les discussions et les décisions collectives qui garantissent le bon fonctionnement des écoles.
  • Abaya :
    SUD éducation dénonce une note de service stigmatisante et humiliante.
    Alors que le nouveau ministre de l'√Čducation nationale a fait du bien-√™tre des √©l√®ves √† l'√©cole un objectif prioritaire, l'une de ses premi√®res notes de service pointe directement du doigt les √©l√®ves musulman¬∑es ou suppos√©¬∑es musulman¬∑es et proscrit les ¬ę tenues de type abaya ou qamis ¬Ľ, consid√©rant que ces v√™tements ¬ę manifeste[nt] ostensiblement en milieu scolaire une appartenance religieuse ¬Ľ. Ces tenues n'√©tant nullement d√©finies, c'est l'arbitraire qui va pr√©valoir et, tandis que ce sont les chef¬∑fes d'√©tablissement qui statueront pour savoir si telle ou telle robe longue doit ou non √™tre consid√©r√©e comme une abaya, ce sont bien les AED qui seront en premi√®re ligne pour mener cette t√Ęche impossible. On imagine d√©j√† les situations ubuesques que cette note de service va g√©n√©rer et les humiliations islamophobes et sexistes quotidiennes qu'elle va permettre de cautionner. Une nouvelle fois, ce sont les √©l√®ves musulman¬∑es ou suppos√©¬∑es musulman¬∑es qui vont en faire les frais et, en premier lieu, les jeunes filles musulmanes ou suppos√©es musulmanes qui auront √† se justifier des v√™tements qu'elles portent, tandis que leurs camarades ne seront jamais questionn√©es √† ce sujet. Faire du port d'un certain type de v√™tement une marque de pros√©lytisme est un dangereux d√©voiement de la la√Įcit√© et SUD √©ducation d√©nonce cette note de service qui stigmatise une partie de la population en raison de sa confession r√©elle ou suppos√©e.
  • Pr√©paration CSA SD d‚Äôaujourd‚Äôhui : Nous d√©non√ßons l‚Äôenvoi des documents pr√©paratoires de cette r√©union hier √† 16h16. Dans les statuts il est pr√©vu un envoi au plus tard 8 jours avant l‚Äôinstance. Nous constatons que vous ne respectez pas vos propres
    règles.


Pour finir, un mot sur les écoles qui ont été touchées par les émeutes de fin juin 2023
. En Is√®re comme dans toute la France, des √©coles ont √©t√© attaqu√©es, vandalis√©es, br√Ľl√©es. Je voulais vous signaler que l‚Äô√©quipe de l‚Äô√©cole maternelle Linn√©, dont l‚Äô√©cole a √©t√© incendi√©e le 29 juin, qui a accueilli les √©l√®ves dans des conditions extraordinaires d√©but juillet et qui a fait sa rentr√©e dans des conditions difficiles et sans information sur la qualit√© de l‚Äôair respir√© par tous, aurait appr√©ci√© un message de soutien de la part
de la DSDEN.